Coopérative EL-FALAH - Les vergers Bâtiment A Escalier 3 - Local N°31 - 16330 Bir Khadem - Alger - Algérie
(+213) 555 522 200
(+213) 541 597 349
(+213) 23 571 286
contact@dzacs.com
Nous répondons sous 24 heures
STOP SERVING AS A BANK FOR YOUR OWN CUSTOMERS YOUR EFFECTIVE DEBT COLLECTION    PARTNER DEBT RECOVERY CALL CENTER SERVICES OUTSOURCING LEGAL DEBT COLLECTION AND ENFORCEMENT FIRST ONLINE DEBT RECOVERY PLATFORM IN ALGERIA
ARRÊTEZ DE SERVIR COMME BANQUIER POUR VOS CLIENTS
VOTRE PARTENAIRE POUR UN RECOUVREMENT EFFICACE
EXTERNALISATION DE LA RELANCE CLIENTS
RECOUVREMENT DE CRÉANCES JUDICIAIRE
PREMIERE PLATEFORME EN LIGNE DÉDIÉE AU RECOUVREMENT

Les moyens de paiement à l’international

Le risque d’impayé en matière de commerce international est décuplé du fait de l’éloignement et des crises économiques mondiales de plus en plus fréquentes. Le recouvrement de créances en devient compliqué. Aussi, pour payer vos fournisseurs ou vous faire payer par des clients à l’international, il importe de choisir le moyen de paiement le plus convenable en considérant le niveau de sécurité qu’il apporte, sa simplicité d’utilisation et sa rapidité d’exécution

Le choix d’un instrument de paiement se rapporte à la forme matérielle du support au paiement. Plusieurs instruments existent ; chacun présente des avantages et des inconvénients notamment pour le risque d’impayé.

Le virement bancaire international

Le virement bancaire consiste en un ordre de débit donné par un importateur à son banquier afin de créditer le compte de l’exportateur. À ce propos, le virement SWIFT est à privilégier en raison de sa rapidité et de sa souplesse. Il s’appuie sur le réseau électronique interbancaire SWIFT, par lequel sont reliées plusieurs milliers de banques dans le monde.

Même si moins couteux et plus rapide, Le principal inconvénient du virement bancaire est qu’il est émis à la seule volonté de l’acheteur. Aussi, si ce dernier est de mauvaise foi, vous risquez d’avoir un problème de non-paiement. Le recours à un expert en recouvrement de créances commerciales à l’international est la meilleure solution.

Le chèque International :

Le chèque est l’instrument de paiement à l’international qui offre le plus de garantie de paiement. En tant qu’exportateur, vous êtes certain d’être payé si votre client hors-frontière vous envoie un chèque certifié ou un chèque de banque émis par sa banque.

Les chèques sont peu utilisés pour régler des factures à l’international car ils présentent plusieurs risques : perte, falsification, vol, opposition, réglementation différente d’un pays à un autre.

Les effets de commerce

Il peut s’agir d’une lettre de change ou traite tirée par l’exportateur ou de billet à ordre émis par l’importateur. Dans les deux cas, le risque de défaut de paiement subsiste sauf si l’effet est avalisé par la banque de l’acheteur (engagement solidaire de paiement). Dans la pratique, les lettres de change prédominent. Elles sont communiquées à l’importateur par un intermédiaire (banque ou agent de l’exportateur). Arrivées à échéance, elles sont destinées à être réglées par virement. Pour autant, le risque de défaillance de paiement n’est pas totalement éliminé.

Les exportateurs algériens peuvent choisir parmi plusieurs techniques de paiement à l’international afin de collecter les instruments de paiement convenus. Elles offrent des niveaux de garantie variables quant au recouvrement des fonds. Il est aisé de deviner que les plus sûres sont les plus coûteuses et les plus difficiles à mettre en œuvre.

La remise documentaire

C’est une technique de paiement par laquelle l’exportateur mandate sa banque pour recueillir auprès de celle de l’importateur un règlement ou une acceptation contre présentation de documents attestant de l’envoi de la marchandise (documents de transport, police d’assurance, certificat d’inspection, liste de colisage, certificat d’origine…).

La remise des documents à l’acheteur par sa propre banque se réalise selon deux formes :

  1. Contre règlement immédiat : technique dite D/P, pour Documents contre Paiement ou encore Documents against Payment.
  2. Contre acceptation de la traite jointe : Technique D/A, pour Documents contre Acceptation ou Documents against Acceptance.

Dans le cadre d’une remise documentaire, les banques ne s’engagent que comme exécutrices fidèles des instructions et ne garantissent pas le paiement, comme c’est le cas pour le crédit documentaire. Le risque d’impayé reste élevé sauf si l’exportateur a exigé la signature préalable d’une lettre de crédit stand-by

La lettre de crédit stand-by

La SBLC (Standby Letter of Credit) est une garantie filet et non une technique de paiement : l’importateur garantit à l’exportateur que sa banque le cautionne en cas de défaillance, à charge pour l’exportateur de lui présenter les documents d’usage en cas d’exportation et la SBLC signée. L’échange des documents se fait par l’intermédiaire des deux banques.

Le crédit documentaire ou lettre de crédit

Le crédit documentaire (documentary credit ou letter of credit) est une technique fiable contre le risque commercial (l’insolvabilité de l’acheteur), le risque lié au pays (politique, économique, etc) et tout risque de non-transfert (notamment, pour les crédits documentaires irrévocables et confirmés).

La lettre de crédit est un engagement de paiement souscrit par la banque de l’importateur au profit de l’exportateur si ce dernier fournit tous les documents énoncés lors des négociations d’achat.

Le crédit documentaire est soumis à une codification internationale élaborée par la Chambre de commerce Internationale.

Il existe deux types de lettres de crédit :

  • Le crédit documentaire irrévocable : il ne peut être annulé que si les deux parties y consentent ;
  • Le crédit documentaire irrévocable et confirmé : la banque qui a signé la confirmation s’engage à régler l’exportateur, contre présentation de documents conformes, même si la banque de l’importateur (ou son pays) fait défaut.

Si le crédit documentaire irrévocable et confirmé vous couvre contre tout risque d’insolvabilité de vos clients, ce n’est pas le cas pour les autres modes de paiement à l’international, d’où la nécessité de s’allier à une agence spécialisée en recouvrement de créances de source étrangère.

Algeria Collection Services EURL est cabinet de recouvrement des créances situé à Alger. Notre gamme de services inclut la gestion et le recouvrement de vos créances commerciales nées à l’occasion de vos opérations d’exportation. Nous sommes l’agent local de prestigieuses agences de recouvrement internationales. Notre expertise, notre sérieux et notre maîtrise des différents processus de recouvrement nous ont valu leur confiance.

Notre clientèle est internationale. Nous sommes actuellement à un taux de réussite de 70% en termes de valeur dans le recouvrement des créances internationales auprès de débiteurs algériens, et nous nous engageons à réaliser, au moins, la même performance au bénéfice des exportateurs algériens. Notre réseau et notre savoir-faire nous permettent de relever ce défi.

Profitez pleinement des opportunités offertes par le commerce international et confiez-nous vos soucis de recouvrement des créances en souffrance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.